Lost Ways ~

Serez-vous capable de continuer encore longtemps en présence des gangs ? De continuer sur la voix du sexe, de la drogue, du mensonge...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 J u i K u r o d a [x]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jui Kuroda

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: J u i K u r o d a [x]   Mar 4 Sep - 22:06

Nom :
Kuroda
Prénom :
Jui
Âge :
18 ans
Sexe :
Masculin, je vous assure.
Orientation sexuel :
Bisexuelle
Gang choisis :
Cheaters
Rôle :
Prostitué et transporteur d'armes

+++

Caractère :
Froncièrement timide, Jui se révèle pourtant être une véritable bête au lit. Après tout, il ferait n'importe quoi pour un peu d'argent. Avec le temps, le jeune homme est même devenue atrocement égoïste ne pensant qu'à sa petite personne, sans trop s'occuper de son gang, qui n'est là que pour lui apporter confort lorsqu'il le réclame. Autrement, il est plus ou moins tétue, aimant bien tenir son bout, mais il finit très souvent par laisser tomber. Après tout, on lui a toujours marché sur la tête, inutile de penser que ce pourrait être différent un jour. Avec l'expérience du métier, Jui apprit à devenir un être terriblement aguicheur, jusqu'à forcer certains clients ou clientes à en devenir. Il ne lâche pas son bout dans ces moments là, lorsqu'il a réellement besoin d'argent, il vous mettra dans son lit d'une façon ou d'une autre et vous réclamera ensuite de l'argent. Terrible personnalité... Il n'a pourtant pas que des défauts, bien évidemment. Avec les gens qu'il apprécie, Jui peut laisser de côté sa timidité et devenir incroyablement serviable et généreux. Mais uniquement en de très rares occasions... Il a apprit à ne pas s'attacher aux gens, ni à leur faire confiance. Seul, il est bien. Lorsqu'il a un peu de fric, bien évidemment...
Physique :

'Comment tu me trouves?'
'Tu es écoeurant, sors de ma vue...'


Les gens comme lui ne demandent jamais. Vous appréciez, ou alors vous détestez. C'est la mentalité des gens, ceux qui n'acceptent pas les différences. Car vous l'aurez sans doute remarqué, Jui Kuroda est une jeune homme différent. Différent de quoi? La normale? Qu'est-ce que c'est la normale? Il est différent, tout simplement. Commençons tout d'abord par les détails les plus importants. Un grand corps mince, Jui possède la taille parfaite d'un mannequin. Un mètre soixante-dix et quelques centimètres. Une bonne moyenne. Tout ça pour à peine une cinquantaine de kilogrammes. Un corps bien agréable à regarder, il a la chance d'être imberbe, bien que quelques fois, une épilation est nécessaire. Il a toujours bien fait attention à sa peau. À vrai dire, il n'a jamais rien eu d'autre à faire. Son teint est pâle, ses cuisses fines, il n'a aucune imperfection du jour de sa naissance. Bref, c'est une personne normale qui fait bien attention à lui. Inutile de vous préciser qu'avec sa carrure, Jui n'a jamais remporté de compétition sportive ni quoi que ce soit de ce genre...

Passons maintenant à ses traits du visage, son style vestimentaire, sa coiffure... Jui Kuroda accorde beaucoup d'importance à ces détails, tout comme à son corps. Des traits fins, plus féminins que masculins, il possède de grands yeux noirs maquillés de cette même couleur. Il lui arrive de porter des lentilles colorées à l'occasion. Son nez et petit et rond, comme tout asiatique qui se respecte, puis de petites lèvres roses, juste assez pulpeuses pour vous donner une idée de ce qu'un baiser procurerait... Pour ce qui en est de ses cheveux, il n'y a pas plus complexe. Deux longues mèches caramels tombent délicatement sur ses épaules, alors que les autres, plus courte, cachent une partie de son visage et donnent un peu de volument à sa coiffure. Rien de bien compliqué, Jui ne passe que quelques minutes devant la glace pour les placer. En ce qui concerne ses vêtements, un simple mot pourrait les décrire. Provocateurs. Des shorts, voir même des jupes, très courtes, révélant ses cuisses et, la pluspart du temps, un porte-jaretelles. N'oublions pas ses habituelles plates-forme qui ne font que rallonger ses superbes jambes déjà si apétissantes. Pour ce qui est du haut, Jui opte très souvent pour une chemise courte, révélant aisni son ventre, tout comme ses cuisses. Il rajoute ensuite, pour se garder au chaud bien évidemment, un simple veston noir, ou alors en cuir, tout dépendamment.

Voilà ce qui complète l'agréable physique de Jui, la pute.


+++

Aime :
La tranquilité. En un sens, il préfère qu'on le laisse tranquille plutôt que de s'en prendre à lui. Il aime seulement avoir l'attenton sur lui lorsqu'il s'agit de son métier. Là, on remarquera que les compliments et les regards envieurs que l'on pose sur lui remonte énormément son estime. Bien évidemment, Jui a prit goût au sexe. Activité quotidienne, il en est devenue aussi dépendant que ses clients, ce qui fait de lui une meilleure prositué encore. Il ne semble avoir aucune préférence, physiquement, poru ses clients et clientes. En faite, seul son apparence compte pour lui. Celle des autres, il s'en moque. Il aime donc être présentable et soigné. Jui semble aussi avoir une passion pour la nourriture qu'il choisit avec soin. Il apprécie les grands restaurants, autant ceux typiquement japonais que français. Il a bon goût et s'avère même être un excellent cuisinier, après toute ces années de pratique. Il espère un jour être reconnue pour ce talent...
Aime pas :
Comme précisé tout en haut, Jui Kuroda n'aime pas les gens qui s'acharnent sur son sort. Ceux qui s'en prennent à lui sans aucune raison, autant que ceus qui dénigrent son métier. Après tout, même en étant illégale, chacun est libre de ce qu'il veut. Il rend les clients satisfaits, et les clients le satisfaient lui. Quoi de mieux? Jui n'aime pas particulièrement les gens vulgaires à son égard, quoi qu'il en rencontre très souvent. Il ne peut pourtant nier une certaine excitation face à ce genre de comportement, qu'il ne déteste donc pas tant que ça tout compte fait. Autrement, il déteste l'école, les cours...
Sociabilité :
Très sociable avec ses clients et les membres de son gang, Jui Kuroda se révèle pourtant être une personne très silencieuse et renfermé qui ne peut accorder sa confiance qu'à ceux qui lui rapporte quelques choses. D'ou les clients pour leur argent et les membres de son gang pour le comfort.
Tic(s) :
Aucun bien reconnue jusqu'à maintenant, mis-à-part les premières fois avec u nouveau client. Il lui arrive très souvent de s'humidifier les lèvres, celles-ci s'asséchant à une vitesse anormale du au stresse.
Allergie(s) :
Aucune.

+++

Star de l'avatar :
Jui [Vidoll]
Ou avez-vous trouvé le forum ?
Ma blonde <3
Lu le règlement ?
Oui
Et ben, oui ? Alors qu'elle est le code :
***


Dernière édition par le Jeu 6 Sep - 22:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jui Kuroda

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: J u i K u r o d a [x]   Sam 8 Sep - 19:49

+++

Histoire :

- Tu mérites de mourir.
- Ouais, crève!


C’est vrai. Pourquoi suis-je là? En faite, j’étais une erreur. Ou plutôt, je suis devenue une erreur. Avoue maman que, ce jour-là, c’était moi que tu aurais voulue voir à sa place. Que c’est lui que tu aurais souhaité garder à tes côtés. Ça ne me dérange pas. Je pense exactement la même chose. IL n’a pas retiré la bonne erreur.

Remontons quelques années avant. Dix-sept années, pour être plus précis. Une femme, assise sur son grand lit, son ventre rond secoué de spasmes, semblait pleurer toutes les larmes de son corps. Un petit garçon, d’à peine cinq ans, entourait ce gros ventre de ses bras, tentant de réconforter sa mère, et lui, par la même occasion. Un être important venait de les quitter. Cette personne, son mari, son père. Un banal accident qui coûta la vie de cet être cher et innocent. Cet homme, qui avait fait un enfant à son épouse, un frère à son fils. Jamais il ne le verrait de ses propres yeux. Jamais ce deuxième fils ne pourrait rencontrer son père. Quelques semaines plus tard, la jeune femme accoucha de cet enfant, seule.


- Merde Jui! Tu pourrais faire quelque chose non? Toujours compter sur ton frère… Nous ne sommes pas tes esclaves. Aller, bouge toi!

À dix ans, Jui parcourait les pages du journal quotidien, cherchant un boulot pour aider sa famille. Personne ne voudrait d’un gamin de cet âge… Mais il persistait. Il devait après tout, sa famille ne survivrait pas sans son aide. Son frère se démenait entre études et petits travaux, sans compter sa mère qui peinait à s’en trouver un plus ou moins payant tout en accomplissant les tâches ménagères. Elle jeta finalement l’éponge, Jui n’arrivant à rien de son côté pour se trouver un job, ce fut sa responsabilité. Préparer à manger, tenir la maison plus ou moins propre, se débrouiller pour laver les vêtements sales des trois occupants de la maison… C’est bien tout ce qu’il pouvait faire à ce moment.

Jui n’abandonnait pourtant pas l’école, s’y rendant chaque jour sans faute. Bien qu’il ai un peu de retard, qu’il ne suivait que plus ou moins les cours, trop préoccupé, et qu’il s’y présentait dans un état pitoyable, il n’abandonnait pas. Malheureusement, il ne pouvait, comme tout garçons de son âge, fréquenter ses amis, se détendre dans son lit confortable le soir après avoir trop joué… Jui Kuroda était un enfant solitaire. Plus ou moins timide, il préférait faire ses devoirs lors de son temps libre à l’école, sachant qu’il n’en aurait pas l’occasion à la maison.


C’est à partir de ce moment que le cauchemar débuta réellement…

- Regarde-le! Tu as vu dans quel état il se présente? Tu ne crois pas qu’un bon lavage de cheveux est nécessaire?

Le jeune garçon regarda moqueusement Jui, faisant signe à son ami auquel il venait de s’adresser. Jui savait que ces paroles le concernaient. Que pouvait-il y faire? Lui qui se lavait quotidiennement ne pouvait empêcher la saleté de s’incruster en lui, sa maison était un véritable champ de bataille qu’il tentait jour après jour d’organiser. Il n’y pouvait vraiment rien. Sentant parfaitement les deux garçons se rapprocher derrière lui, Jui, griffonna quelques fausses réponses à son devoir en retard, les mains tremblantes. Lâchez-moi… C’est ce qu’il souhaitait de tout cœur. Mais c’était peine perdue. Une atroce douleur au crâne lui fit lâcher le crayon qu’il tenait. Au bout de quelques secondes, il entrouvrit les yeux, lorsqu’un épais nuage blanc s’abattit sur lui, suivit d’une nouvelle douleur au crâne. Puis des rires… Les filles qui ricanaient à l’arrière de la classe… Jui grimaça. Sa bouche était pâteuse, un horrible goût l’avait envahit… Le goût de craie. De vieilles brosses à tableau hmm…? C’était avec ces objets qu’ils avaient gentiment ‘lavé’ ses cheveux. Il courut aux toilettes, passant sa tête sous l’eau. Il ne se représenta pas en cours le reste de la journée.

Jour après jour, la vie scolaire et familiale devenait un véritable enfer pour Jui. Qu’avait-il fait pour mériter ce qu’il subissait? Pourquoi agissaient-ils ainsi? Lui faire les pires coups bas, lui demander, presque poliment, de mourir. Pourquoi se moquaient-ils de lui? Il ne leur avait jamais rien fait. Après une longue année de torture, ce fut le lycée. Inutile de vous préciser que Jui appréhendait la rentrée scolaire… Et il avait bien raison. Dès le jour de sa rentré, on s’acharna d’avantage sur lui, allant même jusqu’à lui vider un seau d’eau sur la tête après avoir écrit au crayon permanant ‘d’aller se tuer au plus vite’, au dos de sa chemise d’uniforme. Tous, même ceux qu’il n’avait jamais vue auparavant, semblait prêt à tout pour faire de sa vie un enfer.

Tous… Mis-à part un en particulier. Quel était son nom déjà? Yuuki. Il était d’une beauté à couper le souffle. En cours, Jui n’arrivait tout simplement pas à détourner les yeux de ce jeune homme qu’il admirait secrètement. C’était bien les seuls moments de répit qu’il pouvait se permettre. À quinze ans, Jui cessa enfin de s’occuper des tâches ménagères familiales, s’étant finalement trouver un job dans un petit restaurant rapide. Il ne gagnait que très peu, mais c’était suffisant pour aider sa mère et son frère.

Un jour, ce dernier affirma se rendre à son habituel travail, bien que la nuit fût déjà avancée. Jui ignorait quel était le job de son frère, tout comme sa mère. Mais il rapportait beaucoup d’argent à la famille, on le laissait donc aller. Mais ce soir-là, il ne revint pas. Le frère de Jui ne revint jamais à la maison. Il fut tué cette nuit là par un gang ou quelque chose du genre. C’était la réalité des dealeurs après tout… Inutile de vous préciser dans quel état était la mère de Jui par la suite. Celui-ci devait faire de son mieux, entre cours et boulot, pour s’occuper de celle-ci, qui commençait peu à peu à se laisser aller, répétant à quel point il était un fardeau pour elle, qu’ils ne seraient pas dans cette situation s’il n’était pas venu au monde. Son frère serait toujours en vie, après tout… Il n’aurait pas eu à faire ce genre de travail.

Un jour, alors que Jui était toujours installé à son bureau de classe, espérant qu’on le laisse tranquille cette fois-ci, un groupe de garçons et de quelques filles s’approcha de lui. Ça ne présageait rien de bon… Et effectivement, Jui se retrouva rapidement enfermé dans les grands conteneurs à déchets, après avoir été lamentablement traîné jusque là. Ce n’était pas faute de s’être débattue… Malgré ses cris, ses supplications, on préféra le laisser là. Ce n’est que quelques heures plus tard que Jui pue enfin revoir la clarté de l’extérieur.


- Tu es incapable de te démmerder seul.
- Yuuki?


Jui écarquilla les yeux. C’était bien la première fois qu’il entendait le jeune homme parler. Et puis… Que faisait-il là? Pourquoi venait-il l’aider, lui? Gêné par la situation et son odeur corporelle, Jui baissa les yeux. Yuuki était si… Parfait.

- Alors, c’est vrai que tu travailles dans ce petit restaurant, pas très loin?
- O-oui…
- Je vois ta situation. Si tu veux, j’ai un bien meilleur moyen de te ramasser facilement de l’argent. Ta mère serait fière.


Intéressé mais surtout très fier que Yuuki lui adresse la parole et se propose même à l’aider, Jui partagea le chemin du retour, écoutant attentivement le jeune homme qui lui faisait part de sa suggestion pour son propre bien.

- Tu sais, lorsqu’on possède un corps avantageux, on peut facilement en tirer profit.
- Je sais bien.
- Non tu ne sais pas. Que dirais-tu de… Vendre ton corps?
- Yuu.. Yuu… Yuuki t’es pas sérieux?
- Bien sûr que si. C’est facile, tu verras.
- Mais qui voudrait de moi de toute façon…
- Tu serais bien surprit, Jui.


Depuis ce jour, Jui traîna d’avantage avec Yuuki. Il était le seul à qui celui-ci adressait la parole, et il n’en était que plus fier. On ne le lâchait pourtant pas à l’école. C’était toujours lui qu’on aimait bien torturer. Mais Jui se sentait bien moins seul à présent. Sa mère était fière. Il rapportait beaucoup d’argent à la maison, ayant quitté son petit job minable, pour se concentrer à plus payant encore. Yuuki avait de l’expérience depuis de nombreuses années, il s’était fait un plaisir d’enseigner à Jui l’art de son nouveau job. Ses cheveux étaient à présent parfaitement bien soignés –mis-à-part lorsqu’il revenait de cours…-, Yuuki lui prêtait des vêtements attirants… Jui n’était plus du tout le même jeune homme. Il quitta même le lycée au bout de quelques fois, se consacrant entièrement à son métier, qui avait été si pénible à ses débuts, pour en faire maintenant un expert dans l’art de baiser…

Après avoir perdue Yuuki de vu, celui-ci s’étant amouraché de l’un de ses clients, Jui se fit une place dans un gang, les Cheaters, dans lequel il pouvait continuer ce métier si payant tout en occupant le poste de transporteur d'arme au sein de son gang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill Kaulitz
+ administrateur
avatar

Nombre de messages : 112
Coeur : Mischa
Secret : Il aime un peu trop son frère...
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: J u i K u r o d a [x]   Jeu 10 Juil - 17:17

C'est bon, t'es validé =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J u i K u r o d a [x]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J u i K u r o d a [x]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Ways ~ :: | Commencement | :: » Présentation :: » Validée-
Sauter vers: